Dans les médias

Vidéos


Arrivée à la réunion de l’ECOFIN – Déclaration sur la Grèce

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 25/05/2016 à 10:05

A mon arrivée à la réunion de l’ECOFIN de ce jour, qui sera très importante sur la lutte contre l’évasion fiscale et le plan d’action TVA, je me suis exprimé sur l’accord conclu cette nuit sur la Grèce à l’Eurogroupe.

Nous avons marqué un moment décisif avec la Grèce, et avons ouvert le chemin vers un allègement de la dette grecque.


Conférence de presse de l’Eurogroupe sur la Grèce

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 25/05/2016 à 8:48

Nous sommes parvenus cette nuit à un accord sur la Grèce en réunion de l’Eurogroupe. Je me félicite de cette issue positive, qui ouvre la voie à un déboursement de financement important et indispensable pour la Grèce, et à des mesures importantes sur l’allégement de la dette. Il ouvre aussi la voie pour le retour de la confiance, qui est indispensable pour une reprise économique durable en Grèce, ce qui est notre objectif commun.

Voici la vidéo de la conférence de presse :

Mes propos à lire ci-dessous :

 

Bonsoir.

Je veux me féliciter à mon tour de ce moment important que nous vivons et de l’accord tout à fait décisif auquel nous sommes parvenus ce soir.

Nous avons tourné une page, ensemble dans cette longue histoire du programme, des programmes grecs. Ce n’était pas évident d’y arriver : il a fallu du travail intense pendant plusieurs semaines, même plusieurs mois. Et cette nuit, de plusieurs heures. Il a fallu l’engagement constructif et positif de tous les acteurs concernés. Mais nous y sommes parvenus et je veux te féliciter, Jeroen, pour le rôle que tu as joué en pilotant l’Eurogroupe avec force et sérénité vers cette destination.

Lire la suite


Déclaration sur les négociations avec la Grèce à mon arrivée à l’Eurogroupe

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 24/05/2016 à 15:20

A voir ci-dessous, ma déclaration à mon arrivée à l’Eurogroupe sur les perspectives de la réunion de ce jour sur la Grèce.

Je souhaite aujourd’hui un accord avec la Grèce aussi complet que possible, avec toutes les institutions à bord


Présentation des recommandations par pays 2016

Catégorie : Actualité,Communiqués de presse,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 18/05/2016 à 19:13
Commentaires fermés

J’ai présenté aujourd’hui, avec mes collègues Marianne Thyssen et Valdis Dombrovskis, les recommandations spécifiques par pays 2016 de la Commission européenne, qui propose aux États membres des orientations économiques pour les 12 à 18 prochains mois. Les États membres progressent dans leurs réformes et dans la correction des déséquilibres macroéconomiques, mais des efforts sont encore nécessaires pour consolider la relance de l’Europe. Les détails à voir et lire ci-dessous.

 

Vidéo de mon intervention :

Lien du communiqué de presse : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-1724_fr.htm

Texte de mon introduction :

Merci, Valdis. Mesdames et messieurs, bonjour.

Derrière les recommandations et les décisions budgétaires que nous vous présentons aujourd’hui, il y a une réalité économique et sociale, ainsi que des réalités politiques.

  • Premier élément, des réformes sont en cours dans la plupart des États membres, mais des blocages demeurent. Il faut les lever pour relancer la croissance, pour relancer les investissements, pour créer des emplois, des opportunités à rouvrir dans l’éducation, dans la recherche, et dans l’innovation. De ce point de vue, je suis convaincu que nos recommandations – comme vient de présenter Valdis – visent les bonnes questions.
  • Deuxième élément, les niveaux de déficits et de dettes sont en baisse, mais ils continuent à peser de manière significative, voire excessive sur certaines économies et restent donc un risque pour l’ensemble, comme les marchés nous le rappellent de temps en temps.

Ce paquet intervient à un moment bien particulier du cycle économique. Nous constatons depuis l’année dernière, une reprise économique qui continue tout en restant modérée et stable, je ne dirais pas stagnante, alors que le contexte économique international est moins porteur. Nous en parlerons à la réunion des ministres des finances du G7 au Japon où je me rends à partir de ce soir. La bonne nouvelle, c’est que la politique budgétaire – marquée par la consolidation nécessaire de nos finances publiques – a cessé de peser, comme ce fut le cas dans le passé, sur la croissance et que désormais elle suit une orientation très légèrement favorable. La consommation interne est soutenue, l’investissement redémarre fortement. Nous devons accompagner cette reprise. Et c’est aussi le sens de ce paquet.

Quels sont les messages que je voudrais faire passer à la fin de cette présentation? J’en vois deux.

  1. Premier message, nous devons accélérer les réformes qui créent de la croissance et de la richesse précisément parce que le reste du monde ralentit. En clair, nous avons moins de vent dans les voiles. Il va donc falloir pousser notre moteur si on veut continuer d’avancer. Sinon, comme on dit en français il faudra ramer ! Nous devons agir intelligemment, de manière ciblée en partenariat avec les Etats membres. Nos recommandations pays par pays 2016-2017 répondent à cette exigence. J’en suis satisfait.
  2. Second message : nous devons appliquer les règles budgétaires avec le même souci d’efficacité et de relance de la croissance, comme le Pacte, qui est un pacte de stabilité et de croissance, le prévoit. Ces règles doivent assurer la discipline, mais ces règles n’ont pas été écrites pour briser la reprise ou pour tuer la confiance. C’est ce que nous avons voulu éviter.

Sur le volet budgétaire de ce paquet justement, je veux souligner le fait que la zone euro sort lentement mais sûrement de la période des déficits excessifs. Comme cela a été dit dans nos prévisions, sur lesquelles nos recommandations s’appuient, elle passera sous les 2% de déficits cette année et sera à 1.6% en 2017. Il faut quand-même mesurer l’effort de consolidation que cela représente sur nos économies depuis 2010 puisque les chiffres – 2% pour cette année, 1.6% pour l’année prochaine – sont incomparable avec 6% en 2010. Cette page se tourne avec la reprise économique. Et ceci se traduit dans notre paquet par plusieurs décisions concrètes.

Lire la suite


Invité de « l’interview éco » sur France Info

Catégorie : Actualité,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 14/05/2016 à 11:31
Commentaires fermés

J’étais ce vendredi 13 mai l’invité de « l’interview éco » sur France Info. J’ai répondu aux questions de Jean Leymarie sur la Grèce et sur la France. Sur la Grèce, j’ai salué des négociations qui avancent bien : je suis confiant que le 24 mai, lors du prochain Eurogroupe, nous arriverons à un accord global si chacun poursuit ses engagements. Sur la France, je suis revenu sur la nécessité d’une réforme du marché du travail, et sur des améliorations sur la plan des finances publiques pour passer sous 3% de déficits en 2017. Le chemin des réformes et de l’assainissement budgétaire ne peut pas et ne doit pas être interrompu.

Nous prenons un virage serré dans les négociations avec la Grèce. Je souhaite que ce soit un tournant positif pour la Grèce et pour la zone euro.


« Il n’y a pas de cagnotte » (Pierre Moscovici) par FranceInfo


Introduction en plénière au Parlement européen sur la Grèce

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Vidéos | Par pierre.moscovici | 10/05/2016 à 19:16
Commentaires fermés

Je me suis exprimé aujourd’hui en plénière au Parlement européen à Strasbourg sur l’état des négociations avec la Grèce.

Je suis confiant que nous serons en mesure de prendre des décisions favorables à la prochaine réunion de l’Eurogroupe le 24 mai.


Invité de l’émission BFM Politique sur BFMTV, RMC, Le Parisien, BFM Business

Catégorie : Actualité,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 10/05/2016 à 16:05
Commentaires fermés

J’étais ce dimanche 8 mai l’invité de l’émission BFM Politique sur BFMTV, RMC, Le Parisien, et BFM Business.

Défis européens, croissance et économie de l’Union, engagements budgétaires et réformes en France, lutte contre la montée des populismes, Grèce, ou encore TTIP, je vous invite à voir ou à revoir ci-dessous les différentes séquences de l’émission  :


BFM Politique 1/6 : Interview par Apolline de Malherbe :

-

BFM Politique 2/6 : Interview « Face aux Français », par Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint au Parisien-Aujourd’hui en France :

-

BFM Politique 3/6 : Interview « Questions d’éco » de BFM Business, par Hedwige Chevrillon :

-
BFM Politique 4/6 : Interview sur l’actualité de la semaine par Apolline de Malherbe :

Lire la suite


Conférence de presse à l’issue de l’Eurogroupe – Grèce

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 09/05/2016 à 21:17
Commentaires fermés

Voici ci-dessous mes propos lors de la conférence de presse de l’Eurogroupe sur la Grèce, ce lundi 9 mai.

J’ai dit en entrant aujourd’hui qu’un accord sur la Grèce était nécessaire. Aujourd’hui, grâce à une discussion positive et constructive, nous avons fait, je crois, des progrès très importants vers cet accord.

Merci Jeroen

J’ai dit en entrant aujourd’hui qu’un accord sur la Grèce était nécessaire. Aujourd’hui, grâce à une discussion positive et constructive, nous avons fait, je crois, des progrès très importants vers cet accord.

Aujourd’hui, c’est la journée de l’Europe, l’anniversaire de la fameuse déclaration de Robert Schuman. C’était une bonne façon de la célébrer que de montrer que les européens étaient capables de traiter ou d’affronter ce problème avec beaucoup de bonne volonté. Schuman avait dit que l’Europe ne se ferait pas d’un coup, mais par des réalisations concrètes, c’était la parole de Jean Monnet également, créant petit à petit une solidarité de fait. On pourrait dire que le même principe vaut pour le programme grec. Et là, nous faisons des réalisations concrètes. Il y a eu d’abord les lois qui ont été adoptées hier soir à Athènes, pour réformer les retraites et l’impôt sur le revenu. Elles auront, ensemble, un impact budgétaire permanent d’environ 2% du PIB grec.

Ces réformes sont le résultat de plusieurs mois de discussions intenses et d’efforts qui finissent par être délivrés par la Grèce. Elles font partie d’un paquet de mesures très important, qui comprend aussi la création d’une agence indépendante pour les revenus, un mécanisme pour gérer les prêts non-performants et l’établissement du nouveau fonds de privatisation et d’investissement. Il était très important que l’Eurogroupe aujourd’hui puisse saluer ce paquet de réformes car il est nécessaire pour que la Grèce puisse être compétitive, puisse retrouver la croissance et attirer les investisseurs. Je vous rappelle que nos dernières prévisions économiques, que j’ai présentées la semaine dernière, ont indiqué que la croissance économique en Grèce sera à nouveau positive dès la deuxième moitié de cette année. Elle pourrait atteindre jusqu’à 2,7% l’an prochain à condition précisément que ce paquet de réformes soit appliqué.

Ces mesures devront aussi être votées dans les prochaines semaines, comme condition préalable à la conclusion de la première revue du programme.

Comme vous le lirez dans le communiqué, il y a un bon accord sur le fonctionnement du mécanisme dit de  contingence, dont les derniers détails seront réglés dans les jours qui viennent par le Euro Working Group. Mais sous ta présidence Jeroen, on a beaucoup avancé aujourd’hui.  Le mécanisme proposé remplit les critères fixés par l’Eurogroupe à Amsterdam, c’est à dire qu’il sera objectif, légiféré en amont, crédible et automatique. Je rappelle que la Commission pense que ces mesures sont vraiment contingentes car les mesures déjà approuvées seront suffisantes pour atteindre l’objectif d’un excédent primaire de 3,5% en 2018. Mais il est certainement utile que ce mécanisme existe pour rassurer tous les partenaires de la crédibilité des engagements pris au cas où il adviendrait que cela ne soit pas suffisant. Je salue donc là-aussi ce progrès important.

As regards the issue of debt, this is first and foremost a matter for the Member States and the ESM. I will simply say that ensuring the sustainability of Greece’s debt is a fundamental element of the agreement reached last summer, and as such I also welcome the constructive discussion that took place in the Eurogroup today. I fully support the President’s approach of looking at the short/medium and long term. This is the wise way to address this issue. The Commission stands ready to contribute its technical expertise to these discussions going forward.

As agreed today, our teams will work intensively in the coming days to finalise the staff level agreement. On that basis, I am quite confident that we will be able to take positive decisions at our next meeting on 24 May. I think today we made work progress – very good work progress.