Mon interview hier dans Le Grand Rendez-vous sur iTélé, Europe 1, Le Parisien

J’étais hier matin l’invité de l’émission Le Grand Rendez-vous sur iTélé, Europe 1, Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Pendant près d’une heure, j’ai répondu aux questions qui m’ont été posées sur le bilan du gouvernement et du Président de la République, un an après son élection. J’ai abordé les sujets de la croissance, du redressement, de l’emploi, ou encore du pouvoir d’achat.

Je me suis aussi exprimé sur le rééquilibrage des politiques en Europe, avec la fin du dogme de l’austérité, sous l’impulsion de la France. J’ai rappelé ma conviction que le couple franco-allemand est décisif pour l’Europe.

J’ai enfin souligné l’action et les réformes qui ont été menées depuis un an par François Hollande, au service des Français.

La vidéo de cette intervention :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Politiques d’austérité en Europe : ma réponse à Gaby Charroux lors des questions au gouvernement

Sur le sujet des politiques d’austérité en Europe, j’ai répondu ce mercredi 13 mars, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question du député Gaby Charroux. Je l’ai affirmé, nous voulons une politique de sortie responsable de la crise.

Nous devons mener une politique qui concilie le sérieux budgétaire et la croissance.

Mon intervention au Parlement européen à Bruxelles en images

J’étais invité ce matin au Parlement européen à Bruxelles, pour intervenir dans le cadre d’une conférence intitulée « Échec de l’austérité en Europe », organisée par la Progressive Economy Initiative.

Retrouvez ci-dessous les images de cette conférence :

KEKUS-9273

KEKUS-9333

KEKUS-9351

 

Mon discours de ce matin au Parlement européen « Failed austerity in Europe », Progressive Economy Initiative.

J’étais ce matin invité à ouvrir la conférence « Failed austerity in Europe », à l’invitation de la Progressive Economy Initiative, au Parlement européen à Bruxelles.

Retrouvez ci-dessous le discours que j’ai prononcé à cette occasion :

Progressive Economy Initiative – « Failed austerity in Europe »

Keynote address

Parlement européen – Jeudi 7 mars 2013

Mesdames et Messieurs les eurodéputés, chers amis progressistes,

Aujourd’hui, je suis ministre de l’Economie et des Finances en France, et l’Europe, bien sûr, est au cœur de ma fonction.

C’est toujours avec un vrai plaisir que je reviens au Parlement européen, dans cette institution que je connais bien, pour en avoir été moi-même l’un de ses membres par deux fois, en 1994 puis en 2004, et l’un de ses vice-présidents. C’était il y a quelques années déjà, mais on ne quitte jamais vraiment la sphère communautaire une fois qu’on y est entré : l’Europe est le fil directeur de ma vie politique, puisqu’après avoir siégé parmi vous, j’ai été ministre des Affaires européennes, membre de la Convention européenne, chargé des relations internationales et européennes dans mon parti. Aujourd’hui, je suis ministre de l’Economie et des Finances en France, et l’Europe, bien sûr, est au cœur de ma fonction. Ainsi, avant de vous retrouver, j’ai déjà passé deux jours à Bruxelles, pour l’Eurogroupe et le Conseil Ecofin. Cela prouve bien que faire une distinction marquée entre le niveau national et le niveau européen n’a, aujourd’hui, pas tellement de sens.

Je voudrais vous livrer quelques réflexions sur la situation actuelle de l’Europe, et plus particulièrement de la zone euro. Elles sont inspirées à la fois par la pratique des négociations communautaires et la participation active à ses institutions, mais aussi par l’engagement profondément européen qui m’a toujours animé, que je sais partagé par cette Assemblée et dont nous avons tout particulièrement besoin aujourd’hui.

*    *

*

La crise existentielle s’éloigne, les doutes sur l’avenir de la monnaie unique se dissipent. C’est une avancée majeure, et je m’en félicite.

Continuer la lecture

Pierre Moscovici invité de BFMTV 2012

Pierre Moscovici était aujourd’hui l’invité de BFMTV 2012.
Il a répondu aux questions d’Olivier Mazerolle sur plusieurs points de l’actualité.

Pierre Moscovici a ensuite réagi à un reportage de Farida Setiti.

Retrouvez également l’interview de Pierre Moscovici par Le Point :

Débat préalable au Conseil européen des 24 et 25 mars : intervention de Pierre Moscovici

Monsieur le Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères,
Monsieur le Président de la Commission des Affaires étrangères,
Monsieur le Président de la Commission des Affaires européennes,
Mesdames et Messieurs les députés, mes cher-e-s collègues,

L’Europe vit une crise économique et sociale profonde. Le monde arabe voisin entre dans une nécessaire et difficile transition. Le Japon vit un drame qui nous bouleverse tous. Dans cette situation d’une exceptionnelle gravité, la France a besoin d’une perspective, d’un cap, d’une volonté – j’allais dire d’une envergure. Tout nous démontre au fil des jours que rien de tout cela n’est aujourd’hui garanti aux Français.

Je vous souhaite bon courage, Monsieur le ministre, mais malgré vos méritoires efforts, même si en vous écoutant on entend une voix différente de celle du Président de la République, vous ne parvenez pas et vous ne parviendrez pas, à masquer la réalité : celle d’une politique européenne et étrangère dénuée d’une vision cohérente.

  • Le prochain Conseil européen en constitue une nouvelle illustration. Il ne lève pas, loin de là, les inquiétudes des Français sur la sortie de la crise économique et sociale européenne. Il donne au contraire à travers la mise en place d’un « pacte de compétitivité » ou d’un « pacte pour l’euro », le signal d’un nouveau virage, néo-libéral cette fois, qui nous inquiète.

Continuer la lecture