Mon agenda prévisionnel de cette semaine – Du lundi 30 septembre au dimanche 6 octobre

AGENDA PREVISIONNEL DE PIERRE MOSCOVICI

DU LUNDI 30 SEPTEMBRE AU DIMANCHE 6 OCTOBRE 2013

 

 

Lundi 30 septembre : Déplacement à Ottawa

09h45 : Entretien avec M. Jim FLAHERTY, ministre des Finances du Canada.

11h00 : Entretien avec M. Thomas MULCAIR, Chef de l’opposition officielle.

14h00 : Réunion de travail sur la modernisation de l’action publique organisée par le Think Tank « Forum des Politiques publiques ».

Mardi 1er octobre :

11h30 : Audition du Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen (SRC) avec M. Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget sur le Projet de Loi de Finances pour 2014 (Assemblée Nationale).

15h00 : Questions d’actualités au Gouvernement (Assemblée Nationale).

16h30 : Entretien avec le Président de la République (Palais de l’Elysée).

18h00 : Entretien du Président de la République avec le Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) – (Palais de l’Elysée).

18h30 : Audition avec Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget, devant la Commission des finances du Sénat sur le Projet de loi de Finances pour 2014 (Sénat – Salle Clémenceau).

Mercredi 2 octobre :

10h00 : Conseil des Ministres (Palais de l’Elysée).

12h00 : Cérémonie de signature des premiers protocoles « Relation de confiance » entre les entreprises et la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) – (Bercy).

13h00 : Déjeuner avec M. François LAMY, ministre délégué chargé de la Ville (Bercy).

15h00 : Questions d’actualité au Gouvernement (Assemblée Nationale).

16h30 : Entretien du Premier ministre avec M. Olli REHN, vice-Président de la Commission européenne responsable pour les Affaires Economiques et Monétaires et l’Euro (Hôtel de Matignon).

17h45 : Entretien avec M. Wolfgang SCHÄUBLE, ministre fédéral des finances allemand ((Hôtel de Beauharnais).

18h30 : Réception offerte par Madame Susanne WASUM-RAINER, ambassadeur d’Allemagne en France, à l’occasion de la Journée de l’unité allemande (Hôtel de Beauharnais).

19h30 : Dîner du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) – (Banque de France).

Jeudi 3 octobre : Réunion des Ministres de la Zone Franc (RMZF) à Paris (Bercy).

Continuer la lecture

Mon interview dans la matinale d’Europe 1

Invité sur Europe 1 ce matin, je me suis exprimé sur plusieurs sujets majeurs, notamment le redressement de notre pays et de son économie, le nécessaire désendettement, la réduction de la dépense, la croissance, la compétitivité, ou encore l’emploi. Dans tous ces domaines, nous sommes actifs pour répondre aux attentes des Français et des entreprises.

 

Entretien conjoint avec Werner Hoyer, Président de la Banque européenne d’investissement, dans Le Monde

Avec Werner Hoyer, Président de la Banque européenne d’investissement (BEI), nous avons accordé au quotidien Le Monde un entretien conjoint. Il fait suite à la signature hier, lors des Assises Européennes du Financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) à Bercy, d’un accord entre la BEI et bpifrance, pour le financement conjoint d’actions de soutien aux entreprises, particulièrement aux PME françaises. Ces actions permettront de nouveaux investissements et favoriseront la création d’emplois.

Il faut faire converger les politiques nationales et européennes. La coopération entre la France et la BEI illustre ce continuum.

Voici un extrait de cet entretien :

 » Le pacte européen pour la croissance arrive à l’heure d’un premier bilan. Jeudi 27 et vendredi 28 juin, lors d’un conseil européen consacré à la politique économique, les chefs d’Etat ou de gouvernement des Vingt-Sept feront le point sur la mise en oeuvre d’un pacte censé stimuler une économie poussive (– 0,4 % escompté pour la zone euro cette année, selon Bruxelles), grâce à 120 milliards d’euros d’investissements nouveaux : 60 milliards issus de prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI), la principale cheville ouvrière du pacte, 55 milliards de fonds structurels européens et 5 milliards d’emprunts obligataires.

Or, après un démarrage lent, dû au déblocage des fonds et au déploiement d’une logistique européenne lourde, critiquée par certains Etats membres, le plan de croissance semble sur les rails.

Dans un entretien accordé conjointement au Monde, lundi 24 juin, Pierre Moscovici, ministre de l’économie, et Werner Hoyer, président de la BEI, réunis à Paris pour officialiser le partenariat entre la France et la BEI, soulignent « la vigueur » du plan européen notamment voté « à l’initiative de François Hollande ». […]

Pour lire la suite de cet entretien par Anne Michel, vous pouvez consulter le lien suivant : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/25/la-banque-de-l-ue-pretera-68milliards-d-euros-pour-la-croissance_3436105_3234.html

Premières Assises Européennes du Financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) aujourd’hui à Bercy : discours, images et dossier de presse.

J’ai réuni aujourd’hui à Bercy les premières Assises Européennes du Financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Ces Assises, organisées en partenariat avec le Groupe Banque Européenne d’Investissement (BEI) et l’association PME Finance, ont contribué à la préparation du Conseil européen des 27 et 28 juin prochains.

Cet évènement, par son ampleur et la qualité de ses intervenants, traduit l’importance des PME dans le retour de la croissance en Europe.

Avec Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, ces Assises ont réuni chefs d’entreprises, investisseurs, banques, banques centrales et autorités publiques françaises et européennes, afin de proposer des solutions innovantes pour le financement des PME européennes.

Je me réjouis du partenariat signé ce jour entre la Banque Européenne d’Investissement et bpifrance, pour le financement conjoint d’actions de soutien aux PME françaises. Car accord a été signé en présence du Président de la BEI, Werner HOYER, entre Philippe de FONTAINE VIVE, vice-président de la BEI, et Nicolas DUFOURCQ, directeur général de bpifrance.

Ces premières Assises européennes du financement des PME ont également permis de valoriser plusieurs initiatives françaises dans ce domaine, comme la relance du marché boursier pour les PME ETI, l’évolution du cadre réglementaire pour l’investissement des assureurs dans des prêts aux entreprises, ou la promotion par la Banque de France d’une initiative de place pour le financement des PME.

Le dossier de presse de ces Assises peut être consulté en cliquant sur le lien suivant : http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/15293.pdf

Voici le discours que j’ai prononcé à cette occasion :

 

Assises européennes du financement des PME

Allocution d’ouverture

Lundi 24 juin 2013

Mesdames et Messieurs,

Bienvenue. C’est avec plaisir et fierté que je vous accueille ici, au Ministère de l’Economie et des Finances français, et que j’ouvre ces premières Assises européennes consacrées au financement des Petites et Moyennes Entreprises, en partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement et avec l’Association PME-Finance.

La zone euro est aujourd’hui confrontée à deux défis fondamentaux :

Le premier est de relancer sa croissance en berne : alors que la plupart des grandes économies développées redémarrent, nous restons à quai. Ce n’est pas un fatalité, nous devons nous donner les moyens de relancer la croissance. Un an après l’adoption du Pacte pour la Croissance et l’Emploi porté par le Président de la République, François Hollande, lors du Conseil Européen de juin 2012, c’est le signe qu’une nouvelle page doit s’ouvrir, de nouveaux leviers doivent être mobilisés et prendre le relai en soutien à ses objectifs.

Le second défi auquel la zone euro est confrontée, c’est de retrouver le chemin de la convergence pour les économies qui la composent. Nous ne pouvons nous satisfaire d’une zone euro à deux vitesses, d’une Union Economique et Monétaire qui se résignerait au décrochage durable de certains de ses membres. Or ce risque existe aujourd’hui. C’est une menace pour l’ensemble des économies européennes, c’est une ombre projetée sur la solidarité européenne, sur une certaine vision du projet communautaire, aussi.

Nous devons poursuivre nos efforts pour assurer la stabilité de la zone euro, nous devons mettre en œuvre de manière déterminée l’Union bancaire.

Continuer la lecture

Interview à mon arrivée à la réunion de l’Eurogroupe à Luxembourg

J’ai été interviewé cet après-midi à mon arrivée à la réunion de l’Eurogroupe à Luxembourg.

Recapitalisation directe des banques et résolution des crises bancaires seront les deux principaux sujets traités aujourd’hui avec mes homologues Ministres des Finances des États membres de la zone euro. Nous aborderons aussi les questions de la croissance en Europe et du Pacte de croissance, de la consolidation budgétaire, de la lutte contre le chômage des jeunes, ou encore de la compétitivité.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à la vidéo de cette interview :

Banque publique d’investissement : ma réponse cet après-midi lors des QAG

J’ai répondu cet après-midi, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, au député Michel Herbillon sur la Banque publique d’investissement.

La Banque publique d’investissement est le porte-avion de notre compétitivité : il y a dans la BPI une énergie, un dynamisme, une volonté d’agir pour la compétitivité française.

Bilan, vidéos et images de mon déplacement aujourd’hui dans la Vienne, à Poitiers et Châtellerault

BMZn8WKCMAIJ8qa

Je me suis rendu avec plaisir aujourd’hui dans la Vienne, dans les villes de Poitiers et de Châtellerault, pour un déplacement sur le thème de la compétitivité et des entreprises françaises.

J’ai d’abord échangé avec Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, Alain Claeys, député-maire de Poitiers, et les élus de la Vienne, sur les réformes volontaristes mises en place par le gouvernement depuis un an.

J’ai ensuite visité l’entreprise Fabrix, PME de menuiserie à Poitiers, qui a bénéficié du préfinancement du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi par la Banque publique d’investissement. J’ai parlé avec les salariés de leur métier, de leur savoir-faire, de leurs attentes et j’ai salué la qualité de leur travail.

Avec ma collègue et amie Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, nous sommes allés à Châtellerault à la rencontre des salariés de Mécafi, PME du secteur aéronautique spécialisée dans la production de pièces mécaniques à forte valeur ajoutée.

Enfin, une table ronde a été organisée avec les chefs d’entreprise de la Vienne et de Poitou-Charentes, afin d’aborder ensemble les sujets de la compétitivité, de la croissance, et de l’emploi.

Comme après chaque déplacement sur le terrain, je suis heureux d’avoir rencontré les acteurs économiques et les habitants de ce territoire. Nos discussions ont été constructives, et les actions du gouvernement en faveur de la compétitivité des entreprises françaises, en premier lieu le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi préfinancé par la Banque publique d’investissement, portent aujourd’hui leurs fruits. Ils ne manqueront pas de se déployer dans les mois à venir, au service de nos concitoyens et de notre économie.

Ma réponse au député Michel Destot sur les PME lors des questions au gouvernement

Politique du gouvernement en faveur des PME : j’ai répondu ce mercredi 27 mars 2013, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question du député Michel Destot.

Jamais un gouvernement n’avait fait autant pour l’innovation dans les années passées.