Chiffres du chômage au sens du BIT au 4e trimestre 2013 : communiqué de presse

L’enquête de l’Insee, conforme aux standards internationaux, indique que le chômage au sens du BIT a baissé au 4e trimestre en France, pour la première fois depuis plus de deux ans, et s’est stabilisé sur un an. Le gouvernement est entièrement mobilisé pour faire reculer durablement le chômage.

Voici le communiqué de presse que j’ai publié ce matin avec Michel Sapin à ce sujet.

Pierre MOSCOVICI et Michel SAPIN ont pris connaissance des chiffres du chômage au sens du BIT au 4e trimestre 2013

Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie et des finances, et Michel SAPIN, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ont pris connaissance des résultats de l’enquête Emploi au 4e trimestre 2013.

D’après l’Insee, le taux de chômage au sens du BIT a reculé de 0,1 pt au 4e trimestre 2013 pour s’établir à 10,2 % en France entière et à 9,8 % en France métropolitaine. Le chômage est stable sur un an. Le nombre de chômeurs au sens du BIT s’élève à 2,8 millions de personnes en fin d’année 2013. L’Insee confirme également le recul durable du chômage des jeunes depuis un an, qui a, à nouveau, baissé fortement au 4e trimestre (-1,1 point par rapport au 3e trimestre et -2,6 points sur un an).

La statistique publique produit plusieurs indicateurs pour mesurer la situation de l’emploi et du chômage en France. D’après l’enquête de l’Insee, conforme aux standards internationaux, le chômage au sens du BIT a baissé au 4e trimestre, pour la première fois depuis plus de deux ans, et s’est stabilisé sur un an. D’après les données administratives de Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A aura vu son évolution ralentir courant 2013 avant de se stabiliser en fin d’année. Il n’est pas exceptionnel que ces indicateurs divergent ponctuellement, même s’ils évoluent en phase dans le temps et affichent des tendances globalement similaires.

Tous ces indicateurs convergent pour révéler une même réalité : le chômage demeure élevé, mais la situation s’est stabilisée tout au long de l’année 2013, avec une amélioration de l’emploi privé en fin d’année. L’action déterminée du Gouvernement en faveur de l’activité et de l’emploi a permis d’enrayer la machine à détruire des emplois et d’enfin renouer avec les créations d’emploi. C’est ainsi que l’année 2013 s’est soldée avec des créations nettes d’emplois total, grâce aux effets des politiques de l’emploi, et qu’elle aura vu, pour la première fois depuis un an et demi, le secteur privé recréer des emplois au 4ème trimestre, signe de l’impact des politiques en faveur de la compétitivité et de l’emploi, et notamment le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

Cette bataille ne s’arrête pas là et ses effets devront être amplifiés pour faire reculer durablement le chômage dans notre pays. C’est l’enjeu du « Pacte de responsabilité » souhaité par le Président de la République et que mettra en œuvre le Gouvernement, avec l’appui des partenaires sociaux, des territoires et des entreprises.

Mon entretien avec Le Figaro

A lire ci-dessous, mon entretien paru aujourd’hui dans le quotidien Le Figaro. J’y aborde les sujets suivants : emploi, investissements, compétitivité, réduction des dépenses publiques, croissance, taxe à 75%, PSA, Chine, Eurogroupe.

LE FIGARO. – Vous revenez de Chine. Quelle est la perception de la France chez nos partenaires?

Pierre MOSCOVICI. – J’ai constaté auprès de tous mes interlocuteurs chinois une très grande attention à notre situation économique et, plus largement, à celle de la zone euro. Lors de mon entretien avec M. Li Keqiang, le futur premier ministre, que j’étais le premier ministre européen des Finances à rencontrer, j’ai entendu un message de confiance, mais également l’attente des résultats concrets de nos actions. Je les ai invités à mesurer pleinement les atouts de la France et à investir dans notre économie.

La priorité du chef de l’État, c’est l’inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année.

Le gouvernement a tenu ce jeudi un séminaire sur les investissements. Comment les stimuler alors que les caisses de l’État sont vides?

La priorité du chef de l’État, c’est l’inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année. Relancer l’investissement est au cœur de notre stratégie pour y parvenir. Nous avons mis en place un cadre très favorable à l’investissement privé, en stabilisant la zone euro et en lançant notre pacte pour la compétitivité. Le logement, la rénovation thermique, les infrastructures de transport et le déploiement du très haut débit ont été identifiés comme nos principales priorités. Il s’agit à présent d’orienter l’épargne abondante des Français vers les investissements d’avenir. Comme l’a dit le premier ministre, les ressources publiques seront également redéployées vers ces objectifs. La feuille de route est tracée et le séminaire a permis la mobilisation du gouvernement dans cette direction.

Notre méthode, fondée sur la concertation et tournée vers l’usager, est différente de celle de nos prédécesseurs. Je l’estime plus efficace et plus juste.

Continuer la lecture

Interview dans Le Pays

A lire ci-dessous, mon interview parue hier dans Le Pays :

PSA : « Le groupe a de beaux ressorts pour redevenir un constructeur leader ».

Êtes-vous inquiet de l’avenir de PSA et de Sochaux en particulier ?

Les pouvoirs publics ont apporté de l’oxygène à PSA en apportant la garantie de l’État à PSA Finance qui devrait s’élever à sept milliards d’euros. Nous avons demandé des contreparties en matière de gouvernance de l’entreprise. Le groupe est dans une situation de transition qui est délicate. Il est consolidé pour quelques années mais doit prendre le virage d’un partenariat. Le groupe a de beaux ressorts pour redevenir un constructeur leader.

Concernant Sochaux, je ne suis pas pessimiste même si le recul de l’emploi m’inquiète. Sochaux reste le vaisseau amiral avec la production de beaucoup de véhicules qui sont au cœur de la gamme Peugeot. La remplaçante de la 308 va booster la marque. Sochaux reste une plateforme automobile essentielle.

Continuer la lecture

Invité de « Tous politiques » sur France Inter

J’étais hier l’invité de « Tous politiques » sur France Inter. J’ai notamment abordé les sujets suivants : social-démocratie, croissance, emploi, compétitivité, 75%, patriotisme fiscal, Eurogroupe, Chine, mariage pour tous.

Retrouvez-ci-dessous la vidéo de cette interview :

Ma réponse à Catherine Vautrin sur la politique du Gouvernement en faveur de l’emploi – Questions au Gouvernement

J’ai répondu hier à la question de la députée Catherine Vautrin sur la gestion du chômage et la politique du Gouvernement en faveur de l’emploi, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale.

Le Gouvernement est entièrement mobilisé pour permettre de recréer des emplois.

Pierre Moscovici invité du « Grand Journal »

Pierre Moscovici était lundi l’invité du « Grand Journal » de Canal +. Il a participé à un débat qui l’a opposé à Nathalie Kosciusko-Morizet.

Partie 1:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Partie 2:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo