La mystification

Ça y est, Nicolas Sarkozy est candidat ! La surprise est de taille, tant chacun imaginait que le Président sortant présenterait, comme l’a évoqué François Hollande citant François Mitterrand, ses excuses plutôt qu’une candidature… Je pourrais pousser plus loin cette métaphore, mais l’ironie ne suffit pas. En vérité, l’annonce d’hier soir sur TF1 est à la fois une simple confirmation et un moment important de la campagne.

Et chacun avait compris, depuis des mois, qu’il ne songeait qu’à se représenter, qu’une nouvelle candidature était sa seule aspiration, sa seule préoccupation, presque son obsession.

A proprement parler, la déclaration du candidat sortant est un non-évènement. Personne, tout d’abord, ne doutait que Nicolas Sarkozy aspirait à un second mandat. En vérité, il est en campagne permanente depuis 2007, fût-ce parfois à son détriment, tant il a mis de talent et d’énergie à abîmer sa propre image. Mais telle est – c’est au demeurant une caractéristique partagée avec beaucoup d’autres politiques, mais chez lui poussée jusqu’au paroxysme – sa nature. La politique est sa vie, la conquête du pouvoir, de tout le pouvoir, son moteur. Personne n’imaginait qu’un combattant comme lui, parvenu dans la difficulté, la douleur parfois, jusqu’au faîte de l’Etat, renoncerait au terme d’un mandat. Et chacun avait compris, depuis des mois, qu’il ne songeait qu’à se représenter, qu’une nouvelle candidature était sa seule aspiration, sa seule préoccupation, presque son obsession. Il y avait de l’indécence, à le voir sans arrêt confondre son ambition et sa fonction, faire campagne aux frais de l’Etat, donc du contribuable, avancer caché, abrité derrière ses prérogatives présidentielles, pour se comporter en tout, partout, tout le temps, comme le chef de la droite. Hier soir, le masque est tombé, l’hypocrisie a cessé : il ne s’est rien passé de plus qu’un glissement imperceptible du statut de Président candidat à celui d’un candidat Président.

Continuer la lecture

Pierre Moscovici invité de BFMTV

Pierre Moscovici était hier l’invité de l’émission BFMTV 2012.

Retrouvez ci-dessous l’interview de Pierre Moscovici par Olivier Mazerolle :


BFMTV 2012 : l’interview de Pierre Moscovici par… par BFMTV

Retrouvez ci-dessous l’interview de Pierre Moscovici par Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint de la rédaction à l’hebdomadaire Le Point :


BFMTV 2012 : l’interview de Pierre Moscovici par… par BFMTV

Retrouvez ci-dessous la vidéo du débat de Pierre Moscovici avec Laurent Wauquiez :


BFMTV 2012 : Pierre Moscovici face à Laurent… par BFMTV

Pierre Moscovici invité de Guillaume Durand sur Radio Classique

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique.

Retrouvez son interview dans l’émission « En route vers la présidentielle » datée du mardi 6 septembre.