Mon interview dans le quotidien régional Paris Normandie

En déplacement dans la Somme et en Seine-Maritime hier, j’ai accordé une interview au quotidien régional Paris Normandie.

Je me suis exprimé sur ce déplacement, à la rencontre des entreprises locales. J’ai aussi présenté les avancées du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, et nos réformes en faveur de la compétitivité des entreprises françaises. Les sujets de la croissance, de l’emploi, les rémunérations des dirigeants d’entreprise, ou encore de la taxe à 75% ont également été abordés.

Mes réponses au quotidien Paris Normandie :

 

Pierre Moscovici en Seine-Maritime: « Notre ambition est maintenue, elle est intacte »

 

Pierre Moscovici est en visite aujourd’hui en Seine-Maritime pour y rencontrer des chefs d’entreprise afin, dit-il, de « bénéficier de leur perception de notre situation économique ».

Quel est l’objectif du déplacement aujourd’hui en Seine-Maritime, dans la vallée de la Bresle, là où sont produits les flacons pour la parfumerie de luxe ?

Pierre Moscovici. « J’ai deux objectifs. D’abord, poursuivre le dialogue de terrain avec les chefs d’entreprise et les salariés, qui sont pour moi des interlocuteurs privilégiés. Je rencontre donc plusieurs chefs d’entreprise de la région, comme je le fais d’ailleurs à chaque déplacement, pour garder le contact et bénéficier de leur perception de notre situation économique. Je viens également visiter deux entreprises, Walter Sperger et SGD. SGD est l’illustration d’une entreprise qui a parfaitement su s’approprier le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE), qui permet aux entreprises de profiter d’une baisse du coût du travail significative. SGD a ainsi bénéficié de plus de deux millions d’euros au titre du préfinancement du CICE qu’elle a demandé, sommes utilisées pour financer le renouvellement de ses outils de production sur son site historique de Mers-les-Bains. C’est un très bon exemple de la dynamique collective que nous voulons enclencher avec le CICE, qui permet aux entreprises de dégager des marges de manœuvre pour investir et embaucher. »

Le CICE est un outil pour les entreprises pour financer l’investissement, l’innovation, la recherche, des emplois, la formation, la prospection des nouveaux marchés, la transition écologique, ou bien pour reconstituer les fonds de roulement ou pour améliorer leur compétitivité-prix.

Quels peuvent être, à court terme, les effets du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi et quels sont, à ce jour, les premiers résultats enregistrés par l’État ?

« Le CICE est un outil pour les entreprises pour financer l’investissement, l’innovation, la recherche, des emplois, la formation, la prospection des nouveaux marchés, la transition écologique, ou bien pour reconstituer les fonds de roulement ou pour améliorer leur compétitivité-prix. C’est le principal instrument de la grande cause nationale qu’est la compétitivité. Nous avons calculé que le CICE devrait créer 300 000 emplois et ajouter 0,5 point de PIB d’ici la fin du quinquennat. Aujourd’hui, il monte en puissance. Nous visons pour 2013 un objectif de préfinancement du CICE pour les PME de deux milliards d’euros. A ce stade, nous sommes à plus de 500 millions d’euros de CICE préfinancés par la BPI et nous tiendrons nos objectifs. J’ai signé vendredi dernier un accord avec l’ensemble des banques françaises pour que le préfinancement du CICE monte encore en puissance. L’enjeu est majeur : accroître notre potentiel de croissance et de création d’emploi. »

 Je maintiens l’objectif de 0,1% de croissance pour 2013 : il est possible de l’atteindre, en mobilisant tous les acteurs de l’économie française, et nous sommes à leurs côtés.

Continuer la lecture

Mon déplacement dans la Somme et en Seine-Maritime en vidéos et en images

J’étais hier en déplacement dans la Somme et en Seine-Maritime, pour rencontrer les chefs d’entreprise et les salariés de la région de Dieppe et évoquer avec eux la mise en œuvre du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

J’ai d’abord visité l’entreprise Waltersperger à Brangy-sur-Bresle en Seine-Maritime, une PME de verrerie et cristallerie. Je suis heureux de l’accueil chaleureux qui m’a été réservé par les salariés de cette belle entreprise, et j’ai été frappé par la richesse de leur savoir-faire.

Cette visite était suivie par France 3 Haute-Normandie :

En direct dans le journal télévisé 12|13 de France 3 Haute-Normandie :

 

Ensuite, j’ai déjeuné avec des chefs d’entreprise à Eu, et nous avons dialogué sur les réformes mises en place par le gouvernement depuis un an en faveur de la compétitivité des entreprises françaises et de l’emploi.

Puis je me suis rendu dans le centre des finances publiques d’Eu, à l’occasion de la clôture de la campagne de déclaration papier des revenus. La rencontre avec les agents a permis de souligner leur travail de qualité, au quotidien.

SGD Group, un des leaders mondiaux du flaconnage en verre, à Mers-les-Bains m’a ensuite ouvert ses portes : l’occasion de discuter avec les salariés qui représentent parfaitement l’excellence française dans le domaine de la production de flacons de parfums.

Enfin, j’ai rencontré les militants de la fédération de la Seine-Maritime, rencontre qui a donné lieu à des échanges intéressants et fructueux !

C’est toujours avec le même plaisir que je me rends à la rencontre des acteurs économiques et des habitants de nos territoires. Ces rencontres me confirment l’importance de nos réformes en matière de compétitivité, d’emploi, de croissance, chaque jour au service de nos entreprises et des Français !

« Mon plan pour réduire les délais de paiement » : tribune publiée dans Les Echos

Mon plan pour réduire les délais de paiement

Retrouvez ci-dessous ma tribune parue aujourd’hui dans le quotidien Les Echos au sujet des délais de paiement.

J’ai été récemment interpellé dans ces colonnes à propos des délais de paiement (« Les Echos » du 27 février) : « Encore un effort, Monsieur Moscovici », me disait-on. Je veux dire en quoi le plan que j’ai annoncé au Salon des Entrepreneurs est une réponse forte et cohérente à la question soulevée.

Derrière les délais de paiement se cache un enjeu macroéconomique, tellement important que le Premier ministre l’a mis au troisième rang des décisions du pacte pour la compétitivité, la croissance et l’emploi.

Pourquoi, d’abord, s’intéresser à ce qui peut apparaître comme un simple sujet de relations commerciales ? Parce que derrière les délais de paiement se cache un enjeu macroéconomique, tellement important que le Premier ministre l’a mis au troisième rang des décisions du pacte pour la compétitivité, la croissance et l’emploi. On oublie trop souvent qu’à court terme les banques des entreprises… ce sont surtout les entreprises elles-mêmes. Comme le précise le rapport de Jean-Michel Charpin, que j’ai récemment rendu public, les délais de paiement que s’octroient les entreprises entre elles sont à l’origine d’un crédit implicite de court terme qui représentait en 2012 plus de 600 milliards d’euros, soit… 30 % du PIB.

J’ai proposé, il y a trois semaines, un plan de renforcement de la trésorerie des entreprises.

Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne

Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne le 21 février 2013

Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne ce matin

J’étais ce matin l’invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne pour présenter les objectifs de la Banque publique d’investissement (BPI), juste avant mon déplacement à Dijon pour le premier conseil d’administration de la Banque publique d’investissement. Il s’agit là d’une importante concrétisation de notre politique en faveur de la compétitivité et du soutien aux entreprises.

Lancement de la BPI : ma réponse à la députée Clotilde Valter lors des questions au Gouvernement

J’ai répondu aujourd’hui, lors des questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale, à la députée Clotilde Valter sur le lancement de la Banque publique d’investissement, opérationnelle depuis le 1er janvier 2013 et qui tiendra son premier conseil d’administration demain à Dijon.

Stratégie de compétitivité du Gouvernement : ma réponse au député Laurent Grandguillaume lors des QAG

La vidéo de ma réponse sur la stratégie de compétitivité du Gouvernement (CICE, BPI…) au député Laurent Grandguillaume lors des questions au Gouvernement aujourd’hui :

La BPI sera le porte-avion de notre compétitivité retrouvée.

Invité politique de Jean-Pierre Elkabbach – Europe 1 matin

Retrouvez ci-dessous mon interview de ce matin par Jean-Pierre Elkabbach dans Europe 1 matin. J’ai abordé les sujets de mon déplacement en Chine, de l’attractivité de la France, ou encore du Livret A.