Mon agenda prévisionnel de la semaine

Retrouvez ci-dessous mon agenda prévisionnel pour cette semaine :

Agenda prévisionnel

Du Lundi 29 avril au Jeudi 2 mai 2013

Lundi 29 avril : « Assises de l’Entrepreneuriat » (Palais de l’Elysée)

16h15 : Intervention aux « Assises de l’Entrepreneuriat » sur le thème : « Comment stimuler la création et la croissance des entreprises françaises ? » (Palais de l’Elysée).

18h30 : Discours de clôture et annonce du Président de la République dans le cadre des « Assises de l’Entrepreneuriat » (Palais de l’Elysée).

20h00-22h30 : BFMTV – « François Hollande à l’Elysée, bientôt un an » présenté par Ruth Elkrief et par Alain Marschall. Débats avec Xavier Bertrand et Marine Le Pen.

Mardi 30 avril :

08h30 : Petit-déjeuner avec les Ambassadeurs des Etats membres de l’Union européenne (Ambassade d’Irlande).

17h00 : Entretien avec le Président de la République (Palais de l’Elysée).

18h30 : Entretien avec M. Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense (Hôtel de Brienne)

Jeudi 2 mai :

10h00 : Conseil des Ministres (Palais de l’Elysée).

 

Invité de l’émission ‘Bourdin Direct’ sur BFMTV / RMC

J’étais ce matin l’invité de l’émission ‘Bourdin Direct’ sur BFM TV / RMC, à partir de 8h30.

J’ai présenté le cap de notre politique, celui du redressement, celui de la compétitivité et de l’emploi, celui des réformes de structure, celui de la sauvegarde de la zone euro.

J’ai aussi abordé les sujets du financement de l’économie, de la réforme bancaire, de la réduction des déficits et des dépenses publiques, de la politique fiscale, du logement, ou encore de Chypre.

Moi j’ai confiance dans la France, la France est un grand pays, c’est la 5ème puissance économique du monde, et nous sommes en train de prendre les bons choix, les bonnes décisions.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à la vidéo de cette interview :

Pierre Moscovici et la crise : « Nous allons nous en sortir » [Ouest France]

Pierre Moscovici a accordé hier un entretien au quotidien Ouest France.

La vidéo de cet entretien :


a

L’interview à Ouest France :

Les couacs viennent d’un manque d’autorité de Jean-Marc Ayrault ou d’un manque de clarté de François Hollande ?

Ni l’un, ni l’autre ! Le président donne un cap clair depuis la campagne présidentielle. Et Jean-Marc Ayrault, avec qui je travaille dans d’excellentes conditions, est un homme qui a de l’autorité. C’est à chacun de maîtriser son expression.

Je pense, comme François Hollande, que le pire est passé grâce en partie à la réorientation qu’il a imprimée.

Fera-t-on assez de croissance pour tenir le déficit à 3 % du PIB ?

Cet objectif est impératif. Un pays qui s’endette s’affaiblit, perd sa souveraineté, devient esclave des marchés. Pour se désendetter, il faut réduire les déficits. Nous nous sommes engagés à réaliser 3 % en 2013, nous le devons. Et je crois très possible une croissance de 0,8 % l’an prochain, avec le secret espoir d’être un peu au-dessus. Ça dépend en partie de notre capacité à sortir l’Europe de son ornière. Je pense, comme François Hollande, que le pire est passé grâce en partie à la réorientation qu’il a imprimée.

Pour inverser la courbe du chômage, il faudrait plutôt une croissance de 1,5 voire 2 %…

Certaines réformes visent le retour à l’emploi : les contrats de génération, les emplois d’avenir, ce sont des dispositions extrêmement fortes. Il y a la négociation sur la réforme du marché du travail : elle sera bonne pour les entreprises et pour les salariés. Et il y a la recherche de la croissance. On peut inverser la courbe du chômage d’ici un an.

Continuer la lecture