Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne

Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne le 21 février 2013

Invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne ce matin

J’étais ce matin l’invité de la rédaction de France Bleu Bourgogne pour présenter les objectifs de la Banque publique d’investissement (BPI), juste avant mon déplacement à Dijon pour le premier conseil d’administration de la Banque publique d’investissement. Il s’agit là d’une importante concrétisation de notre politique en faveur de la compétitivité et du soutien aux entreprises.

Mon agenda hebdomadaire prévisionnel

Retrouvez ci-dessous, comme chaque lundi désormais, mon agenda prévisionnel de la semaine :

AGENDA PREVISIONNEL

DU LUNDI 18 FEVRIER AU JEUDI 21 FEVRIER 2013

Lundi 18 février :

07h50 : « L’invité de RTL » présenté par M. Jean-Michel APHATIE.

09h30 : Rencontre avec les membres de l’Association de la Presse Anglo-américaine (AAPA) (Bercy).

16h30 : Entretien avec M. Denis MARTIN, Directeur industriel de PSA (Bercy).

19h30 : Entretien avec M. Frédéric CUVILLIER, Ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche (Hôtel de Roquelaure).

a

Mardi 19 février : Déplacement à Athènes avec le Président de la République.

Continuer la lecture

Mon discours sur le financement des collectivités locales – Dijon

CC Parti socialiste

Retrouvez ci-dessous le script de mon discours sur le financement des collectivités locales, que j’ai prononcé hier à Dijon.

« Le financement des collectivités locales »

Dijon – jeudi 8 novembre 2012

Merci, cher François [Rebsamen], pour ce mot d’introduction.

Mesdames et Messieurs les élus,

Juste avant de vous rejoindre, j’ai pu voir le tramway flambant neuf de la Communauté d’agglomération du Grand Dijon. Je sais que cette superbe réalisation, qui contribuera au dynamisme de la ville, a notamment été possible grâce au concours du fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts, des prêts de la Banque Européenne d’Investissement, et de l’Etat. Le « Grand Dijon », comme la Région Bourgogne, sont entreprenants et efficaces dans la conduite de leurs projets. Mais je sais aussi les difficultés que rencontrent certaines collectivités locales pour aller jusqu’au bout de projets comme celui-ci.

Je veux dire ici toute ma détermination, et celle du Gouvernement,, en particulier de Marylise LEBRANCHU, Anne-Marie ESCOFFIER et Jérôme CAHUZAC, à ne pas laisser les collectivités locales sans financement ; mais je veux, surtout, vous présenter aujourd’hui mon plan d’action pour leur fournir, pour vous fournir, des solutions de financement pérennes en 2013.

Le redressement des comptes publics est une responsabilité et un impératif historiques, qui doit faire l’objet d’une mobilisation collective.

Comme Ministre des Finances, je suis conscient, plus que quiconque, de l’effort qui pèse et qui pèsera dans les années à venir sur les collectivités locales comme sur l’Etat. Le redressement des comptes publics est une responsabilité et un impératif historiques, qui doit faire l’objet d’une mobilisation collective. L’Etat s’est imposé une discipline forte, en appliquant par exemple l’an prochain la norme zéro valeur à ses dépenses. Les collectivités territoriales seront associées à cet effort de redressement, dans le respect du principe de libre administration.

Comme élu local d’une agglomération, celle du Pays de Montbéliard, dont le tissu productif est durement touché par la crise, je sais aussi les contraintes qui pèsent sur le financement des collectivités locales. Et à chaque déplacement que je fais en région, sur le terrain, les élus locaux qui, comme vous, animent nos territoires, me font part de leurs difficultés, et de leurs inquiétudes.

Comme Ministre de l’Economie enfin, en charge des politiques de soutien à l’activité en France, j’ai une conscience aigüe de l’importance de préserver les capacités financières de collectivités qui assurent plus de 70% de l’investissement public. Car mon rôle est de veiller à préserver les conditions de rebond de notre économie. L’effort exceptionnel que Jean-Marc AYRAULT a annoncé mardi pour restaurer la compétitivité de notre économie passe aussi par vous, par des collectivités locales qui, au-delà de leurs investissements, forment l’environnement de proximité de notre tissu d’entreprises et leur fournissent les services essentiels.

Continuer la lecture

Discours de Pierre Moscovici aux Journées parlementaires du Parti socialiste à Dijon

Pierre Moscovici a prononcé hier un discours lors des Journées parlementaires du Parti socialiste des 19 et 20 septembre à Dijon, organisées par les groupes socialistes de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Parlement européen.

« François Hollande peut incarner un changement » – Le Bien Public

Interview de Pierre Moscovici dans Le Bien Public, quotidien régional diffusé en Côte-d’Or, du 19 juillet 2011 – par Cyrill Bignault.

Le premier séminaire de travail de l’équipe autour de François Hollande se tient aujourd’hui à Dijon. Rencontre avec son coordinateur, Pierre Moscovici, député du Doubs.

Pourquoi avez-vous rejoint François Hollande ?

« Je soutenais Dominique Strauss-Kahn, mais après son retrait, je pense que François Hollande est le plus proche de mes idées réformistes, des idées sociales démocrates. Nous avons en commun un engagement à gauche, une passion européenne et une volonté d’agir de manière réaliste. J’ai aussi la conviction que François Hollande est aujourd’hui le mieux placé pour battre Nicolas Sarkozy, ce qui doit être l’objectif central pour les socialistes. C’est un choix de cohérence. Mon engagement est sans réserve. »

Vous êtes coordinateur de l’équipe Hollande. En quoi cela consiste ?

« Dans l’équipe de campagne, il y a de nombreux talents qui proviennent de diverses familles du PS. Mon rôle sera de faire en sorte que la campagne soit à la fois la plus efficace et la plus créative et imaginative possible. Cela suppose aussi de faire un travail sur les idées car c’est sur le projet que les Français nous choisiront. Le rejet du sarkozysme est une composante essentielle, mais ce qui fera l’élection, c’est l’espoir placé dans la gauche. »

Aujourd’hui, à Dijon, aura lieu le premier séminaire de l’équipe en présence de François Hollande. Quels en seront le thème et les enjeux ?

« C’est une réunion de mobilisation et d’organisation autour de François Hollande. La campagne des primaires débutera vers le 20 août. C’est aussi un symbole de l’amitié qui peut exister entre François Hollande et François Rebsamen, auquel je me joins bien volontiers. Nous aborderons à la fois l’organisation de cette équipe de campagne et les thèmes sur lesquels on va insister. Je suis persuadé, par exemple, que c’est sur l’efficacité économique, la justice sociale ou encore la mutation écologique, que se construira notre succès. »

Continuer la lecture