« Pierre Moscovici dans le vif du sujet » [Le Bien Public]

Pierre Moscovici

cc Parti socialiste

Entretien au Bien public : Pierre Moscovici dans le vif du sujet

INTERVIEW – Rôle des parlementaires socialistes, traité européen, impôts, soutien au PME-PMI, Pierre Moscovici défend son action.

De passage à Dijon dans le cadre des Journées parlementaires du Parti socialiste, Pierre Moscovici, ministre des Finances, était hier dans les locaux du Bien public.

Quel message souhaitez-vous faire passer à travers ces journées parlementaires ?

« La mobilisation autour d’une politique cohérente et juste. Nous avons été élus le 6 mai 2012 pour François Hollande et le 17 juin pour la nouvelle majorité parlementaire et présidentielle. Il n’y avait pas de parlement jusqu’au 17 juin. Au mois de juillet, nous avons tenu une session forcément brève, concentrée, pour beaucoup axée sur la loi de finances rectificative du collectif budgétaire. Maintenant, nous entrons dans ce qui est le plus important de l’action parlementaire dans l’agenda gouvernemental. […] »

Le traité européen fait débat. Certains veulent apporter un “non de soutien” ?

L’Europe a adopté un paquet de croissance.

« Je ne crois absolument pas à la thèse d’un non de soutien. Quand on soutient le Président et le gouvernement sur un sujet comme celui-là, la logique est de voter le texte. Nous ne soumettons pas ce projet au parlement à la légère. Nous ne proposons pas une ratification à la légère. Si nous le faisons, c’est parce que nous sommes persuadés que la réorientation de la construction européenne a commencé et que l’élection de François Hollande y est pour beaucoup. Ministre des Finances, je passe beaucoup de temps dans les instances européennes. J’étais la semaine dernière à Athènes, à Londres. Ce que je vois c’est que le climat change. L’Europe a adopté un paquet de croissance. […] »

On ne peut pas imaginer un référendum ?

« Non, l’option qui a été choisie, claire et tranchée, est de faire confiance au parlement qui a toute légitimité pour le faire. Il ne faut pas faire de l’Europe, sans arrêt, le bouc émissaire ou l’objet de débats passionnels. Il s’agit d’un traité qui ne remet pas en cause la souveraineté, c’est la raison pour laquelle il n’y aura pas de référendum. […] »

Continuer la lecture

Discours de Pierre Moscovici aux Journées parlementaires du Parti socialiste à Dijon

Pierre Moscovici a prononcé hier un discours lors des Journées parlementaires du Parti socialiste des 19 et 20 septembre à Dijon, organisées par les groupes socialistes de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Parlement européen.