Pierre Moscovici face à la rédaction de Nice Matin

Après avoir longtemps été au plus haut, la cote de popularité de Dominique Strauss-Kahn semble s’effriter. Cela vous inquiète-t-il ?

Beaucoup se contenteraient de tels sondages. Dominique Strauss-Kahn reste de très très loin le mieux placé à gauche et il y a une attente très solide. Mais les seuls sondages auxquels j’accorde vraiment de l’importance sont ceux qui simulent le premier tour de l’élection présidentielle, pour trois raisons. 1. DSK est, de manière invariable, de 8 à 10 points devant tous les autres socialistes. 2. C’est le seul qui nous met à l’abri d’une menace du FN et d’un nouveau 21 avril. Tous les autres sont à portée de fusil de Marine Le Pen. 3. C’est lui qui peut arriver en tête au premier tour et garantir une victoire possible. Il est le mieux placé à gauche, et le mieux placé tout court pour cette élection.

DSK fait l’objet de beaucoup d’attaques, à l’extrême gauche comme au PS. Ce jeu n’est-il pas dangereux ?

Quand on a un tel atout dans la manche, on ne l’abime pas. La machine à taper sur Dominique Strauss-Kahn ressemble fort à la machine à perdre. A force de le critiquer, de le solliciter, on finit par éroder son capital. Au sein même du PS, il y a des petites musiques qui peuvent se révéler gênantes.

Mélenchon peut-il faire perdre la gauche ?

Cette semaine, il a baissé d’un ton et il a raison car au final ses excès le desservent. Je me réjouis que le contact soit renoué entre lui et Martine Aubry. Tout le monde se souvient qu’il a été ministre socialiste. Qu’est ce qu’il flattait Jospin ! Il joue un rôle ; c’est un bon comédien d’autant meilleur qu’il croit à ce rôle. Mais en réalité c’est aussi un homme de gauche. Je suis persuadé qu’il n’hésiterait pas dans un second tour Sarkozy Strauss-Kahn. Et s’il hésitait, ses électeurs n’hésiteraient pas. C’est aussi ce qu’on observe dans les sondages : un report massif de tous les électeurs de gauche et bien au-delà sur une candidature socialiste parce qu’il y a un vrai désir de changement.

Continuer la lecture