La Somalie, loin du cœur ? Que la France tienne ses engagements !

Tribune publiée par Pierre Moscovici et Safia Otokoré dans Rue 89.

Les images qui parviennent de la famine qui sévit en Somalie et plus généralement dans la Corne de l’Afrique rappellent douloureusement la grande crise qui avait frappé l’Ethiopie en 1984-85.

Chacun se souvient de l’ampleur du désastre qui avait touché cette partie du continent africain, un drame au bilan humain considérable qui avait durablement marqué les consciences, rappelé la fragilité de la condition humaine et contribué à changer l’organisation institutionnelle de la planète, les ONG conquérant à cette occasion une légitimité et une popularité considérables.

Chacun se souvient aussi de l’exceptionnelle émotion qui avait saisie la France, de la mobilisation de nombreux artistes, en particulier Renaud et Franck Langolff, dont la chanson SOS Ethiopie (« Loin du cœur, loin des yeux ») avait permis de collecter d’importantes sommes au profit de Médecins sans frontières. Le phénomène était d’ailleurs mondial puisque la même émotion et la même mobilisation s’emparaient des Etats-Unis, immortalisées par « l’hymne » de Quincy Jones, « We are the World ».

Que chacun plaide auprès de ses élus

La famine qui frappe la Corne de l’Afrique n’a pas jusqu’à présent bénéficié du même élan de solidarité et de créativité, mais nous souhaitons très sincèrement que celui-ci naisse. Cet espoir paraîtra peut-être naïf, mais nous sommes convaincus qu’il existe encore, en France, malgré la crise, malgré la tentation du repli du soi, malgré les crispations identitaires, une générosité qui peut ressortir à l’occasion des crises les plus graves.

Continuer la lecture