Mon discours sur le financement des collectivités locales – Dijon

CC Parti socialiste

Retrouvez ci-dessous le script de mon discours sur le financement des collectivités locales, que j’ai prononcé hier à Dijon.

« Le financement des collectivités locales »

Dijon – jeudi 8 novembre 2012

Merci, cher François [Rebsamen], pour ce mot d’introduction.

Mesdames et Messieurs les élus,

Juste avant de vous rejoindre, j’ai pu voir le tramway flambant neuf de la Communauté d’agglomération du Grand Dijon. Je sais que cette superbe réalisation, qui contribuera au dynamisme de la ville, a notamment été possible grâce au concours du fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts, des prêts de la Banque Européenne d’Investissement, et de l’Etat. Le « Grand Dijon », comme la Région Bourgogne, sont entreprenants et efficaces dans la conduite de leurs projets. Mais je sais aussi les difficultés que rencontrent certaines collectivités locales pour aller jusqu’au bout de projets comme celui-ci.

Je veux dire ici toute ma détermination, et celle du Gouvernement,, en particulier de Marylise LEBRANCHU, Anne-Marie ESCOFFIER et Jérôme CAHUZAC, à ne pas laisser les collectivités locales sans financement ; mais je veux, surtout, vous présenter aujourd’hui mon plan d’action pour leur fournir, pour vous fournir, des solutions de financement pérennes en 2013.

Le redressement des comptes publics est une responsabilité et un impératif historiques, qui doit faire l’objet d’une mobilisation collective.

Comme Ministre des Finances, je suis conscient, plus que quiconque, de l’effort qui pèse et qui pèsera dans les années à venir sur les collectivités locales comme sur l’Etat. Le redressement des comptes publics est une responsabilité et un impératif historiques, qui doit faire l’objet d’une mobilisation collective. L’Etat s’est imposé une discipline forte, en appliquant par exemple l’an prochain la norme zéro valeur à ses dépenses. Les collectivités territoriales seront associées à cet effort de redressement, dans le respect du principe de libre administration.

Comme élu local d’une agglomération, celle du Pays de Montbéliard, dont le tissu productif est durement touché par la crise, je sais aussi les contraintes qui pèsent sur le financement des collectivités locales. Et à chaque déplacement que je fais en région, sur le terrain, les élus locaux qui, comme vous, animent nos territoires, me font part de leurs difficultés, et de leurs inquiétudes.

Comme Ministre de l’Economie enfin, en charge des politiques de soutien à l’activité en France, j’ai une conscience aigüe de l’importance de préserver les capacités financières de collectivités qui assurent plus de 70% de l’investissement public. Car mon rôle est de veiller à préserver les conditions de rebond de notre économie. L’effort exceptionnel que Jean-Marc AYRAULT a annoncé mardi pour restaurer la compétitivité de notre économie passe aussi par vous, par des collectivités locales qui, au-delà de leurs investissements, forment l’environnement de proximité de notre tissu d’entreprises et leur fournissent les services essentiels.

Continuer la lecture

Invité de RTL ce matin : « Je salue l’élection d’Obama avec grand plaisir »

J’étais ce matin l’invité de Jean-Michel Aphatie dans la matinale de RTL.

J’ai abordé les sujets de l’élection présidentielle américaine, de la compétitivité française, de la croissance et de l’emploi.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de cette interview :
http://www.dailymotion.com/video/xuwpio_moscovici-sur-rtl-je-salue-l-election-d-obama-avec-grand-plaisir_news?search_algo=2

BPI et financement de la stratégie de compétitivité : ma réponse à la question du député Michel Lesage

J’ai répondu ce mardi 06 novembre 2012, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question du député Michel Lesage, sur la Banque publique d’investissement (BPI) et le financement de la stratégie de compétitivité.

La Banque publique d’investissement sera un outil pour la compétitivité.

Ma réponse à Annick Lepetit sur la compétitivité – Questions au Gouvernement

Lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, j’ai répondu aujourd’hui à la question d’Annick Lepetit, députée SRC, sur la méthode du Gouvernement en faveur de la compétitivité.

Nous voulons reconquérir la croissance et l’emploi.

Questions au Gouvernement – Ma réponse à Franck Riester sur la TVA et le pacte de compétitivité

J’ai répondu mardi 06 novembre 2012, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question de Franck Riester, député UMP, sur la TVA et le pacte de compétitivité.

Débat préalable au Conseil européen des 24 et 25 mars : intervention de Pierre Moscovici

Monsieur le Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères,
Monsieur le Président de la Commission des Affaires étrangères,
Monsieur le Président de la Commission des Affaires européennes,
Mesdames et Messieurs les députés, mes cher-e-s collègues,

L’Europe vit une crise économique et sociale profonde. Le monde arabe voisin entre dans une nécessaire et difficile transition. Le Japon vit un drame qui nous bouleverse tous. Dans cette situation d’une exceptionnelle gravité, la France a besoin d’une perspective, d’un cap, d’une volonté – j’allais dire d’une envergure. Tout nous démontre au fil des jours que rien de tout cela n’est aujourd’hui garanti aux Français.

Je vous souhaite bon courage, Monsieur le ministre, mais malgré vos méritoires efforts, même si en vous écoutant on entend une voix différente de celle du Président de la République, vous ne parvenez pas et vous ne parviendrez pas, à masquer la réalité : celle d’une politique européenne et étrangère dénuée d’une vision cohérente.

  • Le prochain Conseil européen en constitue une nouvelle illustration. Il ne lève pas, loin de là, les inquiétudes des Français sur la sortie de la crise économique et sociale européenne. Il donne au contraire à travers la mise en place d’un « pacte de compétitivité » ou d’un « pacte pour l’euro », le signal d’un nouveau virage, néo-libéral cette fois, qui nous inquiète.

Continuer la lecture