Création du Groupe franco-québécois sur l’électrification des transports

Nous avons lancé aujourd’hui, avec la Première Ministre du Québec Pauline Marois, le Groupe franco-québécois sur l’électrification des transports. Il témoigne de notre volonté commune de concilier croissance, innovation, et respect de l’environnement. Ce groupe est le prolongement d’une relation de coopération et d’amitié riche et dense entre la France et le Québec.

Voici le communiqué de presse diffusé à cette occasion :

Pauline MAROIS et Pierre MOSCOVICI annoncent la création du Groupe franco-québécois sur l’électrification des transports

La première ministre du Québec, Pauline MAROIS, et le ministre de l’Économie et des Finances de la République française, Pierre MOSCOVICI, ont annoncé aujourd’hui la création du Groupe franco-québécois sur l’électrification des transports, lequel favorisera la collaboration entre les milieux industriels et de la recherche du Québec et de la France dans ce secteur d’innovation.

« Il s’agit de faire de la France un partenaire privilégié du Québec dans le secteur de l’électrification des transports, de jouer de nos complémentarités dans la mondialisation. Trouver des solutions pour accroître les performances énergétiques et rendre les technologies plus sûres et moins polluantes, c’est autant de chance pour nos économies de développer des expertises précieuses, valorisées à l’export, avec des retombées économiques positives pour nos entreprises et nos citoyens », a souligné Pierre MOSCOVICI.

Le mandat de ce Groupe franco-québécois sera notamment d’assurer le partage de l’information sur les initiatives dans le domaine de l’électrification des véhicules qui ont cours au Québec et en France. Le groupe aura en outre la responsabilité de cibler des projets de collaboration potentiels, que ce soit en matière de déploiement d’infrastructures pour le transport électrique, d’aménagement du territoire, de recherche et développement ou de la mise en place de politiques publiques.

« L’électrification des transports est l’une des pièces maîtresses de notre politique économique. Le Québec dispose en effet de plusieurs atouts pour miser sur cette filière d’avenir et en faire un levier important de son développement économique. Notre collaboration avec la France dans ce domaine permettra de nous positionner parmi les leaders du secteur des véhicules électriques, sur nos continents respectifs, et de développer les meilleures pratiques mondiales », a déclaré la première ministre du Québec.

Le Groupe est composé à parité de membres français et québécois, qui œuvrent au sein d’organismes de recherche, de pôles de compétitivité français ou de créneaux d’excellence québécois, de l’administration publique et d’entreprises publiques ou privées.

Ce groupe de travail viendra donner une nouvelle impulsion à la collaboration franco-québécoise dans ce secteur. En novembre dernier, plus de soixante-quinze rendez-vous d’affaires entre entreprises et organismes québécois et français du secteur de la mobilité électrique ont été réalisés, en collaboration avec UBIFRANCE Espagne, à l’occasion du salon électrique EVS27 tenu à Barcelone.

Ma tribune parue dans Le Devoir sur la relation entre la France et le Québec

La France et le Québec entretiennent une relation forte, au-delà des échanges économiques : un message que je porte aujourd’hui avec force dans le cadre de mon déplacement ministériel.

Je vous invite à lire en cliquant sur le lien suivant ma tribune parue dans Le Devoir :

http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/388506/france-quebec-une-relation-privilegiee-un-partenariat-dynamique

Mon agenda prévisionnel de cette semaine

AGENDA PREVISIONNEL

DU LUNDI 11 MARS AU DIMANCHE 17 MARS 2013

 

 

Lundi 11 mars : Déplacement à Clermont-Ferrand avec Mme Fleur PELLERIN, Ministre chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique.

07h50 : « La Matinale » de RTL avec Jean-Michel APHATIE.

10h30 : Visite des Laboratoires Théa.

11h45 : Visite de la Direction Régionale des Finances Publiques (DRFIP).

12h45 : Entretien avec M. Jean-Dominique SENARD, gérant de Michelin.

13h00 : Déjeuner avec des chefs d’entreprises (Préfecture de Région).

15h05 : Rencontre avec les étudiants de l’Institut Français de Mécanique appliquée (IFMA), de l’ESC Clermont, de l’Ecole d’économie de l’Université d’Auvergne et de classes préparatoires HEC.

16h00 : Visite des ateliers de l’Institut Français de Mécanique appliquée (IFMA).

17h00 : Journal télévisé de France 3 Auvergne.

20h45 : Dîner offert par SEM Yossi GAL, Ambassadeur d’Israël en l’honneur de M. Shimon PERES, Président de l’Etat d’Israël et Prix Nobel de la Paix 1994 (Ambassade d’Israël).

Mardi 12 mars :

09h45 : Entretien avec le Premier ministre (Hôtel de Matignon).

11h30 : Audition du Groupe CRC sur la présentation du Projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires (Sénat).

15h00 : Questions d’actualité au Gouvernement (Assemblée Nationale).

17h00 : Réunion d’élaboration sur le pacte de confiance et responsabilité (Hôtel de Matignon).

18h30 : Commission des Finances du Sénat – Examen des amendements sur le Projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires (Sénat).

Mercredi 13 mars : Déplacement du Premier ministre au Canada et au Québec

Continuer la lecture

De retour

Je reviens sur ce blog, délaissé depuis deux semaines, pour vous faire part de trois réflexions ou impressions.

Impressions du Québec, d’abord. J’y ai, comme chaque année maintenant, passé une semaine, et toujours avec le même bonheur. Après avoir représenté la fondation Jean Jaurès au Congrès du Parti Québécois, à l’invitation de mon amie Louise Beaudoin, j’ai conduit une délégation de Pays de Montbéliard agglomération, qui a noué une coopération sur la filière bois avec nos amis francophones d’Amérique. Nous avons eu, avec Martial Bourquin et Gérard Bailly notamment, de nombreux entretiens, et effectué plusieurs visites de terrain à Montréal, Saint Jérôme et Québec, où j’ai signé, au Consulat général de France, un accord de coopération décentralisée. Enfin, cette visite fut l’occasion de rencontres politiques de haut niveau, avec le Premier ministre, Jean Charrest, dont je ne partage pas toutes les options mais avec qui j’ai noué une relation amicale, et avec la Chef de « l’opposition officielle », Pauline Marois, que je ne connaissais pas personnellement, et que j’ai découverte à la fois compétente, pugnace et bonne vivante : le combat politique, entre eux, sera sans concession et disputé, dans un climat tourné vers l’aspiration à l’alternance.

Continuer la lecture