Mon discours de ce matin au Parlement européen « Failed austerity in Europe », Progressive Economy Initiative.

J’étais ce matin invité à ouvrir la conférence « Failed austerity in Europe », à l’invitation de la Progressive Economy Initiative, au Parlement européen à Bruxelles.

Retrouvez ci-dessous le discours que j’ai prononcé à cette occasion :

Progressive Economy Initiative – « Failed austerity in Europe »

Keynote address

Parlement européen – Jeudi 7 mars 2013

Mesdames et Messieurs les eurodéputés, chers amis progressistes,

Aujourd’hui, je suis ministre de l’Economie et des Finances en France, et l’Europe, bien sûr, est au cœur de ma fonction.

C’est toujours avec un vrai plaisir que je reviens au Parlement européen, dans cette institution que je connais bien, pour en avoir été moi-même l’un de ses membres par deux fois, en 1994 puis en 2004, et l’un de ses vice-présidents. C’était il y a quelques années déjà, mais on ne quitte jamais vraiment la sphère communautaire une fois qu’on y est entré : l’Europe est le fil directeur de ma vie politique, puisqu’après avoir siégé parmi vous, j’ai été ministre des Affaires européennes, membre de la Convention européenne, chargé des relations internationales et européennes dans mon parti. Aujourd’hui, je suis ministre de l’Economie et des Finances en France, et l’Europe, bien sûr, est au cœur de ma fonction. Ainsi, avant de vous retrouver, j’ai déjà passé deux jours à Bruxelles, pour l’Eurogroupe et le Conseil Ecofin. Cela prouve bien que faire une distinction marquée entre le niveau national et le niveau européen n’a, aujourd’hui, pas tellement de sens.

Je voudrais vous livrer quelques réflexions sur la situation actuelle de l’Europe, et plus particulièrement de la zone euro. Elles sont inspirées à la fois par la pratique des négociations communautaires et la participation active à ses institutions, mais aussi par l’engagement profondément européen qui m’a toujours animé, que je sais partagé par cette Assemblée et dont nous avons tout particulièrement besoin aujourd’hui.

*    *

*

La crise existentielle s’éloigne, les doutes sur l’avenir de la monnaie unique se dissipent. C’est une avancée majeure, et je m’en félicite.

Continuer la lecture

Discours d’ouverture de l’Assemblée générale de la Chambre de commerce et d’industrie de France

J’ai prononcé ce mardi 26 février un discours pour l’ouverture de l’Assemblée générale de la Chambre de commerce et d’industrie de France. J’y ai insisté sur la nécessité de remporter, tous ensemble, trois combats essentiels pour notre pays et nos entreprises : la croissance, la compétitivité et la confiance.

Retrouvez l’intégralité de ce discours ci-dessous :

Chambre de Commerce et d’Industrie France – Assemblée générale

Allocution d’ouverture

– Mardi 26 février 2013 –

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les représentants des Chambres de Commerce et d’Industrie,

Il est inhabituel, pour un Ministre de l’Economie et des Finances, de participer à une assemblée générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie France. Je voudrais que vous interprétiez ma présence pour ce qu’elle est : à la fois le signe de l’extrême attention que le Gouvernement porte aux entreprises, et une opportunité pour moi de vous dire en personne que ce réseau compte, et que nous avons besoin plus que jamais, dans le contexte économique actuel, de sa plus entière mobilisation.

Le Gouvernement doit remporter trois batailles : la croissance, la compétitivité, et la confiance.

Continuer la lecture

Questions au Gouvernement : ma réponse à Guillaume Chevrollier sur le redressement économique

J’ai répondu ce mardi 5 février 2013, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question du député Guillaume Chevrollier sur le redressement économique de la France.