Mes voeux à la presse aujourd’hui à Bercy

Après l’introduction de Serge Marti, président de l’Association des journalistes économiques et financiers (AJEF), j’ai présenté à Bercy ce 23 janvier 2014 mes voeux à la presse, au nom du ministère de l’économie et des finances, aux côtés de Bernard Cazeneuve.

J’ai insisté sur la nécessaire mobilisation de tous les acteurs pour réussir le redressement de la France. Mobilisation des entreprises et pour les entreprises, qui sont les partenaires indispensables de la création de richesse et d’emplois. Mobilisation aussi de la puissance publique, associée au redressement du pays, en véritable acteur de la reprise et comme facteur de compétitivité.

J’ai rappelé le mot d’ordre du Président de la République ces dernières semaines : plus vite, plus loin, plus fort. Ce mot d’ordre, nous le faisons nôtre au ministère de l’économie et des finances, avec Benoît Hamon et Bernard Cazeneuve. Autres dossiers que j’ai présentés, ceux de l’Europe, de la modernisation de l’action publique, de l’assainissement des comptes, du pouvoir d’achat, de la simplification, ou encore du financement de l’économie. J’ai plaidé pour une gauche qui fait, une gauche qui transforme, au cœur de notre ligne social-démocrate. Enfin, j’ai conclu par le nécessaire combat contre le « french bashing » : la France est un grand pays, la 5ème économie du monde, qui se réforme et mérite qu’on lui fasse confiance.

A visionner ci-dessous, la vidéo de mes vœux à la presse :

Voeux à la presse de Pierre Moscovici à Bercy… par pierremoscovici

Mon agenda prévisionnel de cette semaine – Du 20 au 25 janvier 2014

Ci-dessous, comme chaque semaine, retrouvez mon agenda prévisionnel et les différents déplacements et rencontres de ces prochains jours.

 

 

Agenda prévisionnel de Pierre MOSCOVICI

Du Lundi 20 janvier au samedi 25 janvier  2014

 

Lundi 20 janvier :      Visite officielle du Président de la République au Royaume des Pays-Bas (Rotterdam – La Haye – Amsterdam)

10h00              :           Entretien avec M. Jeroen DIJSSELBLOEM, Ministre des Finances des Pays-Bas, Président de l’Eurogroupe.

11h25              :           Entretien de M. le Président de la République avec S.E.M. Mark RUTTE, Premier ministre du Royaume des Pays-Bas.

13h10              :           Déjeuner officiel offert par S.E.M. le Roi WILLEM-ALEXANDER en l’honneur de M. le Président de la République.

15h00              :           Rencontre de M. le Président de la République avec les dirigeants de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC).

16h30              :           Forum économique franco-néerlandais sur le thème de « L’innovation et la durabilité ».

18h15              :           Réception offerte par M. le Président de la République en l’honneur de la communauté française.

19h30              :           Dîner offert par S.E.M. Mark RUTTE en l’honneur de M. le Président de la République.

 –

Mardi 21 janvier :

11h00              :          Vœux du Président de la République aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi (Palais de l’Elysée).

15h00              :          Questions d’actualité (Assemblée nationale ).

17h00              :          Entretien avec le Président de la République (Palais de l’Elysée).

18h15              :          Entretien avec M. Laurent BERGER, Secrétaire général de la CFDT (Bercy).

19h30              :          Entretien avec M. Pierre GATTAZ, Président du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et M. Pierre PRINGUET, Président de l’Association française des entreprises privées (AFEP) – (Bercy).

Mercredi 22 janvier :

Continuer la lecture

Signes

Quelques notations éparses, qui constituent autant de signes du climat particulier de cette nouvelle année.

Signe américain, d’abord. Barack Obama entame une difficile cohabitation avec la Chambre des Représentants massivement républicaine issue des « midterm elections ». Ne tergiversons pas : ce Président, dont l’élection a fait rêver le monde, dont la parole et l’action sont toujours réfléchies et souvent élevées, a déçu une majorité des Américains, qui l’ont jugé faible dans la crise et peu empathique. Une vague conservatrice, largement incarnée par le « Tea party » s’est levée pendant que l’élan démocrate refluait. L’opinion doute de son Chef, d’autant plus que les Républicains se sont également emparés de nombreux sièges de gouverneurs – dont le rôle est essentiel dans cette année de redécoupage électoral – et ont conforté leur présence au Sénat. La nouvelle majorité sera conservatrice sur le plan sociétal, radicale dans son opposition politique – son mot d’ordre est clairement d’empêcher la réélection du Président – et malthusienne sur le plan économique et social : elle plaidera pour des coupes massives dans les dépenses publiques, à commencer par l’éducation, et pour le démantèlement de la loi sur l’assurance maladie.

La nouvelle majorité sera conservatrice sur le plan sociétal, radicale dans son opposition politique

Continuer la lecture