5 jours 5 questions : vidéo n°4 sur ma vision de l’Europe et de son avenir

Quelle est votre vision de l’avenir de l’Europe ? Je réponds à cette question dans la quatrième vidéo de la série « 5 jours 5 questions » dont je suis cette semaine l’invité, diffusée sur le site gouvernement.fr. J’y détaille nos actions pour une Europe plus forte, pour une Europe de la croissance, pour une Europe de la jeunesse. Oui, nous relançons la zone euro, et la reprise est là. J’expose aussi mes convictions sur l’avenir de l’Europe.

La vidéo n°4 de « 5 jours 5 questions » à voir ici :

Je suis pour une Europe de la croissance, une Europe sociale, une Europe des peuples.


Quel doit être selon vous l’avenir de l’Europe… par gouvernement-fr

Déclaration à la presse à mon arrivée ce matin à la réunion de l’ECOFIN à Bruxelles

Retrouvez ci-dessous mes réponses à la presse à mon arrivée au Conseil ECOFIN, Conseil pour les Affaires Économiques et Financières, à Bruxelles, ce mardi 11 mars 2014. J’y détaille les enjeux et le calendrier sur l’union bancaire. Cette union bancaire est un projet politique d’ampleur majeure, dont je souhaite qu’il se concrétise au plus vite.

Il est temps de conclure l’accord sur l’union bancaire, important pour nos entreprises et nos peuples européens.

Point presse à l’issue de la réunion de l’Eurogroupe de ce jour

J’ai tenu un point presse ce soir à Bruxelles à l’issue de la réunion de l’Eurogroupe. Retrouvez les enjeux de cette réunion, les précisions sur les discussions du jour, et les réponses aux questions dans les vidéos ci-après.

Partie 1/5 :

Partie 2/5 :

Partie 3/5 :

Partie 4/5 :

Partie 5/5 :

 

Ma tribune parue aujourd’hui dans Le Monde : L’union bancaire est une avancée politique pour tous les peuples d’Europe

Je vous invite à lire ci-dessous ma tribune dans Le Monde sur l’union bancaire, intitulée « L’union bancaire est une avancée politique pour tous les peuples d’Europe ».

 

L’union bancaire est une avancée politique pour tous les peuples d’Europe

 

Les ministres des finances des vingt-huit pays européens ont conclu, le 18 décembre, un accord historique qui donne vie à l’union bancaire.

Les ministres des finances des vingt-huit pays européens ont conclu, le 18 décembre, un accord historique qui donne vie à l’union bancaire : c’est la plus grande étape d’intégration financière en Europe depuis la création de la monnaie unique. L’union bancaire décidée au sommet européen de juin 2012 à l’initiative du président de la République, construite en un an et demi, va voir le jour dans le calendrier imparti. C’est l’aboutissement d’un engagement politique déterminé, suivi d’une mise en œuvre résolue.

A travers l’union bancaire s’affirme une ambition politique nouvelle, pour l’Europe et pour ses peuples.

 L’ensemble des composantes de l’union bancaire – la supervision européenne intégrée, les mécanismes de résolution des crises, la garantie des dépôts – sont autant de digues pour ramener la finance dans son lit.

L’union bancaire porte d’abord l’ambition de reprendre la main après trois décennies de dérégulation financière qui ont mené l’Europe au bord de l’abîme. L’ensemble des composantes de l’union bancaire – la supervision européenne intégrée, les mécanismes de résolution des crises, la garantie des dépôts – sont autant de digues pour ramener la finance dans son lit et tourner définitivement la page de l’instabilité financière, qui a été à l’origine de la crise de 2008.

Au cœur de cette action, nous avons créé une supervision unique en zone euro, confiée à la Banque centrale européenne, pour suivre un secteur financier qui a depuis longtemps cessé d’opérer dans un cadre seulement national.

L’union bancaire est aussi porteuse d’une vaste ambition de moralisation pour la finance. Nous avons créé un mécanisme unique à l’échelle de la zone euro, chargé d’organiser une faillite ou, au contraire, la continuité de l’activité d’une banque en difficulté. Il n’est plus question pour les gouvernements d’être obligés de renflouer des établissements supposés too big to fail (« trop importants pour pouvoir disparaître ») pour éviter une déstabilisation de leur économie. Ces sauvetages pèsent lourdement sur la dette publique et les contribuables.

 Ce nouveau système sera juste : en cas de difficulté, ce ne seront plus les contribuables, mais désormais les créanciers et les actionnaires des banques qui seront les premiers mis à contribution.

Continuer la lecture

Arrivée au Conseil ECOFIN aujourd’hui : mon interview

Retrouvez ci-dessous mes réponses à la presse à mon arrivée au Conseil ECOFIN, Conseil pour les Affaires Économiques et Financières, à Bruxelles, ce mercredi 18 décembre. Je m’y exprime sur le mécanisme de résolution unique et sur l’union bancaire.

Partie 1/2 :

Partie 2/2 :

Ma réponse au député Franck Montaugé sur l’union bancaire – QAG

Cet après-midi à l’Assemblée nationale, j’ai répondu à Franck Montaugé sur l’union bancaire et ses enjeux, lors de la séance de questions au gouvernement. Avec trois dimensions essentielles que nous défendons : la supervision, la garantie des dépôts, et le mécanisme de résolution unique.

L’union bancaire est un chantier absolument décisif qui donne tout son sens à l’union monétaire.

 

 

Vidéos de mon arrivée à la réunion extraordinaire de l’Eurogroupe à Bruxelles

Je vous invite à visionner ci-dessous les vidéos de mon arrivée aujourd’hui à la réunion extraordinaire de l’Eurogroupe à Bruxelles, avec pour ordre du jour l’étude avec nos partenaires des projets budgétaires des Etats membres de la zone euro et des avis formulés par la Commission européenne sur ces derniers. Je m’exprime aussi sur la nécessité d’une véritable Union bancaire, sur celle d’un budget de la zone euro, ou encore d’un président permanent et exclusif de l’Eurogroupe.

L’accent doit désormais être mis sur la croissance : tous nos efforts doivent tendre vers le sérieux budgétaire, mais aussi vers la croissance, la compétitivité et l’investissement.

Partie 1/2 :

Partie 2/2 :