Mon agenda prévisionnel de cette semaine – Du lundi 30 septembre au dimanche 6 octobre

AGENDA PREVISIONNEL DE PIERRE MOSCOVICI

DU LUNDI 30 SEPTEMBRE AU DIMANCHE 6 OCTOBRE 2013

 

 

Lundi 30 septembre : Déplacement à Ottawa

09h45 : Entretien avec M. Jim FLAHERTY, ministre des Finances du Canada.

11h00 : Entretien avec M. Thomas MULCAIR, Chef de l’opposition officielle.

14h00 : Réunion de travail sur la modernisation de l’action publique organisée par le Think Tank « Forum des Politiques publiques ».

Mardi 1er octobre :

11h30 : Audition du Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen (SRC) avec M. Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget sur le Projet de Loi de Finances pour 2014 (Assemblée Nationale).

15h00 : Questions d’actualités au Gouvernement (Assemblée Nationale).

16h30 : Entretien avec le Président de la République (Palais de l’Elysée).

18h00 : Entretien du Président de la République avec le Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) – (Palais de l’Elysée).

18h30 : Audition avec Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget, devant la Commission des finances du Sénat sur le Projet de loi de Finances pour 2014 (Sénat – Salle Clémenceau).

Mercredi 2 octobre :

10h00 : Conseil des Ministres (Palais de l’Elysée).

12h00 : Cérémonie de signature des premiers protocoles « Relation de confiance » entre les entreprises et la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) – (Bercy).

13h00 : Déjeuner avec M. François LAMY, ministre délégué chargé de la Ville (Bercy).

15h00 : Questions d’actualité au Gouvernement (Assemblée Nationale).

16h30 : Entretien du Premier ministre avec M. Olli REHN, vice-Président de la Commission européenne responsable pour les Affaires Economiques et Monétaires et l’Euro (Hôtel de Matignon).

17h45 : Entretien avec M. Wolfgang SCHÄUBLE, ministre fédéral des finances allemand ((Hôtel de Beauharnais).

18h30 : Réception offerte par Madame Susanne WASUM-RAINER, ambassadeur d’Allemagne en France, à l’occasion de la Journée de l’unité allemande (Hôtel de Beauharnais).

19h30 : Dîner du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) – (Banque de France).

Jeudi 3 octobre : Réunion des Ministres de la Zone Franc (RMZF) à Paris (Bercy).

Continuer la lecture

Pierre Moscovici : « En Afrique, la Chine ne nous fait pas peur » [Jeune Afrique]

Coopération monétaire au sein de la zone franc, situation ivoirienne, montée en puissance des Chinois, aide au développement : le ministre français de l’Économie et des Finances livre sa vision des relations entre Paris et le continent. Et revient sur la crise de l’euro.

Propos recueillis par Julien Clémençot et Stéphane Ballong – Jeune Afrique, n°2699 du 30 septembre au 6 octobre 2012

Le présent et l’avenir, c’est une Afrique en pleine croissance qui reste très liée à la France.

Le 5 octobre, la France et ses partenaires africains vont marquer le quarantième anniversaire de la zone Franc à Bercy. Qu’y aura-t-il à célébrer ?

Ce sera un anniversaire très amical. Il y aura beaucoup de personnalités présentes, un colloque, un livre, une exposition et l’inauguration d’une salle du centre de conférences de Bercy. Tout cela pour manifester l’importance que nous accordons, quarante ans après, à notre coopération. Mais ce ne sera pas une réunion passéiste. Le présent et l’avenir, c’est une Afrique en pleine croissance qui reste très liée à la France.

Les pays africains ont diversifié leurs partenariats. Ne devrait-on pas choisir d’arrimer le franc à un panier de monnaies plutôt qu’à l’euro ?

Si on fait le bilan des accords monétaires des zones franc, on constate qu’il n’y a pas de tutelle de la France. Ce sont des monnaies souveraines. C’est aussi un cadre de coopération qui a offert stabilité, faible inflation et croissance à nos partenaires. Cela a également favorisé leur intégration régionale. Ces traités ont déjà évolué, avec la création des unions économiques en 1994 [UEMOA et CEMAC, ndlr] ou la révision des accords monétaires en 2005 et 2007. Si nos partenaires veulent aller plus loin, c’est à eux de le décider et nous les accompagnerons. Et puis, la zone franc va bien au-delà de l’union économique et monétaire, c’est une communauté pour renforcer la gouvernance et la croissance en Afrique.

Pourquoi avoir proposé à Alassane Ouattara d’être l’invité d’honneur de la réunion du 5 octobre ?

Il incarne notre volonté de faire le lien entre le passé, le présent et l’avenir. Il est ancien gouverneur de la BCEAO [Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest], il a aussi été directeur du département Afrique du FMI [Fonds monétaire international] et est aujourd’hui à la tête de la Côte d’Ivoire, un pays qui joue un rôle important sur le continent et dans les relations entre la France et l’Afrique.

Continuer la lecture